Shopping Cart
Your Cart is Empty
Quantity:
Subtotal
Taxes
Shipping
Total
There was an error with PayPalClick here to try again
CelebrateThank you for your business!You should be receiving an order confirmation from Paypal shortly.Exit Shopping Cart

XAV *DEBARRASSE-TOUT*

456 RUE DE MATTEXEY CLEZENTAINE 88700 FR

*DEBARRASSE-TOUT*

L'assurance d'un débarras rapide et professionnel

pour tout débarrasser ,vider et nettoyer

EN ALSACE---LORRAINE----FRANCHE-COMTE

HAUTE-MARNE

Débarras de maisons , commerces et tous locaux, débarras divers

vide-maison , débarras de cave , grenier , appartement ,garage ,

Bas-Rhin , Haut-Rhin , Vosges , Moselle , Meurthe et Moselle Haute-Marne

Haute-Saône--Territoire de Belfort--Doubs--Jura

SYLLOGOMANIE

Connue sous le terme de syndrome de Diogène ou de l’écureuil, la syllogomanie est une maladie psychologique grave, poussant ses victimes à accumuler une quantité importante d’objets inutilisés dans un logement.

Le plus souvent, ces personnes achètent ou conservent de façon compulsive des journaux, des emballages ou des choses sans grande utilité.

Parfois même, il s’agit clairement d’encombrants qui s’entassent et deviennent, au fil du temps, néfastes pour la qualité de vie de la victime, qui baisse considérablement.

Dans un environnement toujours désordonné, souvent sale et parfois insalubre, l’individu entre dans un cercle vicieux et ne parvient pas, faute de courage, à se débarrasser de tous ces objets.


DEBARRASSE-TOUT intervient pour vider les maisons des victimes de syllogomanie. Nous sommes en mesure de travailler dans le respect total des personnes sensibles et pouvons, selon les besoins, envisager différentes sortes de débarras.

Cependant, avant de vider la maison d’un syndrome de Diogène, il est utile d’essayer de comprendre ce trouble – notamment pour éviter les « récidives » après le débarras.


Au quotidien, vous êtes plutôt du genre à accumuler les objets inutiles et ressentez de réelles difficultés rien qu’à l’idée de faire un petit tri.

Rassurez-vous, si certains individus victimes du syndrome de Diogène entassent compulsivement – et de façon maladive – une quantité inestimable d’objets en tous genres, vous n’êtes pas forcément en situation de détresse psychologique

. En effet, quelques personnes sont tout simplement peu ordonnées, manquent de temps ou n’ont pas pris la bonne habitude de jeter ce qui ne sert plus, ce qui les amène parfois à vivre dans un intérieur trop encombré. Voici quelques conseils afin de vous aider, au quotidien, à réussir à jeter sans éprouver de sensation de manque.


Discerner la syllogomanie maladive de la simple tendance à accumuler

. Dans le cas des personnes ayant tendance à ne pas jeter les objets inutiles, il existe une maladie, la syllogomanie.

Elle se manifeste chez des sujets souvent isolés et peut, facilement, apparaître ou s’accroître après un événement difficile comme la perte d’un être cher ou une séparation douloureuse.

Dans tous les cas, la syllogomanie – également appelée « syndrome de Diogène » — est une maladie à part entière, nécessitant une prise en charge médicale.

Dans le logement d’un sylogomane, on trouve généralement une quantité incroyable d’objets inutilisés, qui n’ont visiblement pas été bougés depuis des mois, voire des années. La poussière et la saleté ont tendance à s’accumuler, les emballages vides restent au même endroit pendant une durée indéfinie – et l’état global de l’habitat s’altère, à cause d’une véritable négligence.

Certains sylogomanes accumulent également des objets d’une même catégorie qu’ils entassent, comme des journaux, par exemple.

En parallèle, la personne est repliée sur elle-même, refuse de l’aide et commence à montrer de l’angoisse dès lors qu’on s’approche de son « territoire ».


Comment procéder pour débarrasser une maison insalubre ?



Dès lors qu’il présente un ou plusieurs danger(s) pour la santé des habitants à cause de son état ou de ses conditions d’occupation, un logement est considéré comme insalubre par la loi.

En ce sens, il est important de comprendre qu’un intérieur que l’on considère comme sale, désordonné – voire indécent – n’est pas forcément, aux yeux de la réglementation, qualifié d’insalubre.



L'insalubrité est dépendante de facteurs liés à la santé des personnes vivant à l’intérieur de la maison ou de l’appartement.

 Le syndrome de Diogène entraîne chez l’individu, une accumulation compulsive d’objets en tous genres dans un appartement ou une maison.

Dans certains cas, la victime se trouve dans l’incapacité totale de jeter des objets, même lorsqu’ils ne servent plus.

Parfois encore, le désordre dans l’habitat résulte d’un problème d’achat et d’entassement compulsifs.

Le sylogomane pourra avoir pour particularité de trier, ordonner et classer tous les objets qu’il accumule.


Les pièces trop encombrées deviennent inaccessibles

L’encombrement des pièces de vie génère facilement une certaine insalubrité : au fil du temps, si l’individu malade n’est pas pris en charge, il continuera à accumuler et les bactéries se développeront dans l’habitat.

Des odeurs très désagréables émanent de la maison ou de l’appartement et, parfois, l’inspection un peu plus approfondie entraîne d’étonnantes découvertes. Ainsi, dans les pires cas, lorsque la maladie traîne depuis longtemps sans qu’aucune solution ne soit trouvée, le logement devient insalubre et – parfois même – infesté par des insectes, rats ou souris.


Dans la grande majorité des cas, le sylogomane est dans un déni total de sa maladie.

Il refuse toute aide extérieure, se renferme sur lui-même et interdit à tout individu de venir essayer de mettre de l’ordre à l’intérieur du logement.

Ainsi, la première étape pour délivrer la victime du syndrome de Diogène est de tout mettre en œuvre pour stimuler une prise de conscience.

En le mettant devant le fait accompli, en montrant la quantité d’objets achetés et entassés de façon compulsive, il est possible de lui faire réaliser, progressivement, la nécessité d’un changement.




Vider une habitation pour en finir avec la syllogomanie

Après avoir tout vidé, il faut nettoyer !

Si la victime de syllogomanie est souvent découragée face à son habitat complètement encombré, c’est également le cas des proches, totalement démunis à l’idée de devoir faire un débarras de maison dans un tel contexte.

Finalement, pour réussir à vider la maison de tous ses objets inutiles, le recours à une entreprise spécialisée se révèle indispensable.

Les objectifs de cette étape faisant partie intégrale du traitement du syndrome de Diogène sont multiples.

Dans un premier temps, il faut – au maximum – faire le vide pour reconstituer un lieu de vie dans lequel l’individu se sent totalement à son aise.

Par la suite, plusieurs heures de nettoyage pourront être nécessaires.

Malheureusement, l’encombrement entraîne l’apparition de moisissures, de poussières et de saleté en général – autant de facteurs qui nuisent à la qualité de vie à l’intérieur du logement. Toutes ces traces doivent être éliminées, parfois avec des produits d’entretien très forts et avec beaucoup d’énergie !



D'où la nécessité d’une entreprise pour vider complètement les lieux



RETOUR